Prechod na navigáciu Hlavné menu

Histoire

Willenbergova rytinaEn 2003, la ville de Zvolen a commémoré le 760e anniversaire de sa fondation. Le premier document digne de foi faisant état de la ville libre royale de Zvolen est la charte en date du 28 décembre 1243, par laquelle le roi Belo IV rendit ses droits de cité à Zvolen.
Il existe toutefois des documents écrits antérieurs attestant l’existence de la ville (colonie). Ainsi, un document fait état en 1222 d’un certain Detrik, à la tête du comitat de Zvolen, et, au tournant du XIIe et du XIIIe siècle, le chroniqueur Anonymus fait remonter la fondation du château fort de Zvolen au Xe siècle.

Pustý hradZvolen a longtemps vécu sous la protection de son château fort, qui porte aujourd’hui le nom de « Pustý hrad », le château désert, et qui fut en son temps le siège du comitat royal, qui s’étendait sur un territoire comparable à celui de la Slovaquie centrale actuelle. Il se situait sur une voie commerciale importante, la Magna via. Les fouilles archéologiques intégralement financées, à partir de 1992, sur le budget de la ville de Zvolen, ont permis d’y découvrir des vestiges remontant à 5000 ans. L’enceinte du château désert, qui s’étend sur une superficie totale de 7,6 ha, fait partie des ensembles fortifiés les plus importants de toute l’Europe centrale. Elle a peu à peu perdu de son importance après l’édification du château de Zvolen au cœur de la cité (1370-1382). Selon les résultats les plus récents des recherches, le château fort a été incendié et détruit en 1452 par les troupes de Jan Huňady et il est resté en ruines jusqu’à nos jours.

 

Situé dans la partie sud de la ville, le château de Zvolen a été construit par Louis 1er le Grand de Hongrie dans la seconde moitié du XIVe siècle. Il a subi de nombreuses transformations au cours de son histoire et changé plusieurs fois de mains. Le roi Matthias Corvin et son épouse Beatrix aimèrent y séjourner ; il fut la résidence de Ján Jiskra de Brandýs et appartint également à Ján Thurzo.
La période la plus cruelle dans l’histoire de Zvolen fut le XVIe siècle. La Hongrie fut agitée par les rivalités d’accession au trône et elle dut faire face aux attaques des Turcs et des Tartares. Dans les années 1580-1590, Zvolen fut frappé par la peste et connut une autre catastrophe en 1601, où un gigantesque incendie détruisit l’église, l’école, un orphelinat et un grand nombre de maisons. Les habitants durent réunir des sommes importantes pour reconstruire leur ville et ils demandèrent au souverain de les dispenser de payer leurs impôts. Mais la ville fut à nouveau dévastée par un autre incendie en 1708.


Ľudovít ŠtúrLes années du mouvement de renaissance nationale slovaque (1848-1849) ont également marqué Zvolen de leur empreinte. Le personnage marquant de cette période reste Ľudovit Štur, l’un des principaux promoteurs de la langue littéraire slovaque, qui fut le premier député au parlement hongrois, où il représenta la ville de Zvolen. Bien que Zvolen ne fût pas sa ville natale et qu’il n’y exerçât aucune activité, il sollicita par écrit le conseil municipal de la ville, pour présenter sa candidature au parlement de Budapest, où il intervint cinq fois à la tribune dans les années 1847-1848, en faveur de la liberté nationale des Slovaques, de la reconnaissance à part entière de la langue slovaque, de l’abolition du servage, de l’égalité des droits des citoyens et d’autres revendications de la nation slovaque.

 

UnionLa gare de chemin de fer de Zvolen fut construite en 1871, et la construction de la voie ferrée du Nord de la Hongrie reliant Pešť à Vrútki via Zvolen fut achevée l’année suivante. Avec la construction de la tôlerie Union, cela contribua largement à l’essor de la ville, où s’ouvrirent également une caisse d’épargne, une banque et une imprimerie. Le mouvement ouvrier prit une importance croissante au début du XXe siècle, et un nouvel état, la République Tchécoslovaque, fut fondé à la fin de la Première Guerre Mondiale (où 88 soldats de Zvolen tombèrent) le 28 octobre 1918. La jeune république dut faire face à de nombreux problèmes. Dès 1919, la Slovaquie fut envahie par les troupes de la République des conseils ouvriers Hongroise qui occupèrent également Zvolen en juin.
La ville ne put échapper à la tragédie de la Deuxième Guerre Mondiale. Après la Libération, en 1945, on ne se contenta pas à Zvolen de réparer les destructions de la guerre, mais on entreprit également d’agrandir les petites entreprises existantes et d’en créer des nouvelles. C’est ainsi que le combinat de transformation du bois Bučina fut implanté à la périphérie nord-ouest de la ville, qu’une laiterie industrielle parmi les plus modernes de Slovaquie à cette époque vit le jour près de la rivière Hron et que furent construites des usines textiles, une nouvelle gare de chemin de fer, des écoles, des internats et de nouvelles maisons d’habitation. Le réseau routier fut développé, on aménagea de nouveaux trottoirs et on améliora les réseaux d’adduction d’eau et d’évacuation des eaux usées, tandis que les travaux d’électrification de la ville se poursuivaient.


Technická univerzita

Zvolen compte aujourd’hui plusieurs entreprises prospères, des écoles primaires et secondaires d’un bon niveau, ainsi qu’une université technique, qui est la seule à former des spécialistes de la transformation du bois en Slovaquie. Dans le domaine de la culture, Zvolen compte, outre le théâtre Jozef-Gregor-Tajovský, plusieurs dizaines d’ensembles de danse, de chant, de musique et de théâtre, qui représentent la ville, tant en Slovaquie qu’à l’étranger.

 

 


 

dnes je: 20.9.2017

meniny má: Ľuboslav, Ľuboslava

webygroup

Slovenská verzia
English version
Deutch version
Poľská verzia
Magyar verzió

12274197

20.9.2017
Úvodná stránka